Rechercher

Pénurie sur les matières premières dans l'industrie automobile et le BTP.

Bois, métaux, plastiques... Aucune matière première n'est épargnée par la crise globale entraînée par de nombreuses pénuries.

Dans le secteur automobile, les entreprises font face à des délais de livraison croissants et à une flambée des prix rarement connue sur autant de matières et composants en même temps. Les hausses de prix sont ainsi comprises entre 50 et 80 % pour les principaux métaux comme l’aluminium ou l’acier. N’arrangeant rien à l’affaire, les coûts de transport ont également été multipliés par six ces derniers mois.


Comment est arrivée cette pénurie ?


1° Les délais et flambée des prix du transport maritime.


Avant l'année 2020, le transport maritime représentait 90% de commerce mondial en volume et 80% en valeur. Le volume transporté a été multiplié par 4 depuis ces 30 dernières année. Cette forte augmentation résulte du fait que que le transport maritime était très bon marché. Le coût d'un container de 40 pieds entre la chaine et l'Europe était de 2500$. Avec le développement des navires géant, le prix du transport maritime a été divisé par 2 sur les dix dernières années. Nous avons tous vu ce porte-containers géant le "Ever Given" bloquant le canal de Suez en mars 2021. Sa capacité était de 20.388 containers.



penurie de matieres premieres


Mais la pandémie du Covid-19 a tout bousculé. Pendant le confinement, les compagnies maritimes ont supprimé un quart de leurs rotations au départ de l'Asie. N'ayant pas anticipé un fort redémarrage après le premier confinement, ces sociétés ont priorisé une augmentation des prix. Le prix d’un container au départ de la Chine est passé de 2.500$ à 10.000$ en quelques mois et les délais ont explosé.


Reprise brutale et rupture de stock sur les marchés de l'automobile et du bâtiment.


Semi-conducteurs, bois, métaux, plastique, rien n'est épargné. certaines marchés ont explosé post confinement et ont provoqué des déséquilibres.


Pour l'acier, la tonne est passée de 500 à 900€ la tonne, de plus la consommation accélérée de la Chine et des USA a provoqué un déséquilibre sur l'offre et la demande

La demande chinoise a explosé sur beaucoup de marchés de produits industriels, comme le fer, l'acier, les métaux non ferreux, l'Europe sera donc perdante dans ses approvisionnements avec des délais multipliés par 4.


Pour le bois, même histoire, des grossistes qui ne prennent plus les commandes faute d'approvisionnement, des délais à rallonge et une augmentation de +40% selon le type de bois, la pénurie sur le bois est sans précédents, suite à la taxe aux USA du bois en provenance du Canada, les Américains ont changé de fournisseurs pour venir le chercher en Europe .


Concernant l'aluminium, son cas est similaire à celui de l'acier, les prix ont augmenté de 50 à 80% et les délais ont explosé. Chez certains profileurs le délai est passé de 6 semaines à 6 mois.


Y aura-t-il un retour à la normale ?


Les usines chinoises se sont remises à produire, les sociétés de transport maritime devraient retrouver leur niveau d'affrètement. Mais d'après les propos de la ministre chargée de l'industrie Agnès Pannier-Runacher, cette crise de matières premières va durer.

https://www.batiactu.com/edito/matieres-premieres-crise-va-durer-a-pannier-runacher-61651.php.


Agnès Pannier-Runacher pénurie de matières premièrese

Quelles sont les solutions pour éviter une future pénurie ?


  1. On peut évoquer comme solutions le recyclage massifs des matières premières afin d'anticiper d'autres pénuries.

  2. Réindustrialiser l'Europe afin d'avoir plus d'autonomie.

  3. Une consommation plus raisonnée des matières premières.




12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout